Umialtak
Les aventures d'une famille en voilier
   Home            La première traversée de l'Atlantique - juillet 2011

NOTRE PREMIÈRE TRAVERSÉE DE L'ATLANTIQUE - 12 JOURS ET 12 NUITS !

Notre départ des Iles-de-la-Madeleine s'est effectué le mercredi 29 juin à 15h25. Beaucoup de gens présents sur le quai pour nous saluer. Merci à vous. Une émotion partagée...nous avons hâte de vivre notre projet mais nous sommes tristes de quitter parents et amis...

La navigation vers Port Hawkesbury se fera de nuit. Le départ est excellent mais après 4 à 5 heures, c'est le mal de mer qui débute. La fatigue est l'un des 4 F du mal de mer (faim, froid, fatigue et frayeur) et nous sommes très fatigués. Le capitaine est particulièrement atteint et il faudra vraiment reprendre des forces en Nouvelle-Écosse car nous ne pouvons pas amorcer une traversée de l'Atlantique dans cet état physique. 

Nous croiserons de nombreux orages durant la nuit mais peu ou pas de vent. Nous ferons donc près de 18 heures de moteur. Nous arrivons à Port Hawkesbury à 17h, le 30 juin. Nous reprendrons la mer le dimanche 3 juillet pour la grande traversée.

C'est difficile de décrire une grande traversée. Il y a des hauts et des bas. Les premiers quatre jours ont été assez éprouvants pour l'équipage. La mer nous accordait la faveur de nous laisser passer. Par la suite, la routine quotidienne s'installe (pour ne pas dire la journée de la marmotte...car c'est un peu le même scénario à chaque jour).

Voici un bref aperçu d'une journée en mer:

Les quarts de garde sont répartis à des périodes fixes. Tous de garde entre 10h et 20h (celui qui est à l'extérieur durant cette période se lève la tête de son livre à l'occasion pour vérifier que nous sommes toujours seuls. Il faut surtout se méfier d'autres navires en route de collision. 

De 20h à 22h, c'est Charles-Antoine qui assure la garde (vers 21h, François dort dans le carré (salle à dîner), Josiane dans le cockpit et F.-X. accompagne son frère). De 22h à 1h, c'est F.-X. qui est de garde (C-A va se coucher et Josiane accompagne F-X dans le cockpit). De 1h à 3h30, c'est Josiane qui assure seule la surveillance (en lisant ou en jouant à des jeux sur Ipod). À 3h30, elle réveille François (ce qui arrive aussi souvent entre 21h et 3h30 car le capitaine est toujours disponible en cas d'incertitude de l'équipage). François prend le bateau en charge de 3h30 à 10h. Josiane se réveille à 7h30 pour préparer sa communication avec le Réseau du Capitaine et pour envoyer notre position. Elle envoie aussi un petit courriel aux grand-parents et aux soeurs.  L'équipage s'active entre 9h30 et 11h pour le déjeuner plutôt individuel. Le Ipod est le compagnon idéal pour les longues nuits de veille. Chacun comble son sommeil par une petite sieste durant la journée.

Pour le dîner, c'est habituellement des sandwichs ou autres choses vite cuisinées (selon l'état de la mer). Pour le souper vers 18h30-19h, c'est un souper en famille à la table de cockpit (extérieur). Le menu est assez intéressant. Si la mer est agitée, nous utilisons les pots Masson préparés à l'avance, sinon c'est la viande congelée qui est préparée (poulet cordon bleu, filet de porc, steak au poivre...).

Voici un diaporama d'images qui vous mettra dans l'ambiance de cette traversée de 12 jours. (Soyez patient que le fichier se télécharge...faites Play et...pause, la petite ligne rouge apparaitra doucement...)
 

Nous avons connu une belle traversée. Voici un aperçu des données quotidiennes:

Jour 1: Dimanche 3 juillet.  Départ de Port Hawkesbury, Nova Scotia à 9h50 heure locale (12h50 heure UTC) Vents légers pour le départ augmentation à 20 noeuds vers 15h. Nous sommes au près serré, donc voilier fortement incliné et peu confortable.

Jour 2: Lundi 4 juillet. Vent faible durant la nuit. 1 heure de moteur au matin (pour recharger les batteries). Nous sommes encore au près avec 10-12 noeuds de vent. Ciel couvert et brume. 13 degrés celcius.

Jour 3: Mardi 5 juillet. On se fait brasser, la mer est très montée avec un vent de 20 noeuds. Nous sommes toujours au près. François-Xavier ne file toujours pas. Le moral des troupes est assez bas.

Jour 4: Mercredi 6 juillet. Le vent est toujours assez fort (22 noeuds) avec des vagues de 12 pieds. Le bateau est toujours inconfortable car très gité. Vers 23h, panne de vent totale. On démarre le moteur car la mer est toujours montée et nous brassons beaucoup.

Jour 5: Jeudi 7 juillet. Après 2h30 de moteur, Jo et FD hissent les voiles de nuit. La température est rendue à 20-22 degrés. Le vent assez faible 8 noeuds mais nous avons atteint le Gulf Stream (courant d'eau chaude qui se dirige vers l'Europe et qui nous amène avec lui). Nous roulons à 7.8 noeuds avec 16 noeuds de vent réel.

Jour 6: Vendredi 8 juillet. Nous changeons enfin d'allure (travers et largue). Le vent souffle autour de 15 noeuds ce qui est idéal. En fin de journée, les batteries du bateau sont faibles. Nous surveillons la consommation. C'est le pilote automatique (qui est extrêmement pratique) et le frigo qui consomment beaucoup. Nous faisons fonctionner la génératrice qui s"éteint anormalement. Encore un problème avec le matériel de Naviclub de Québec...?

Jour 7: Samedi 9 juillet. C'est un grand jour, l'anniversaire du capitaine. Celui-ci reçoit beaucoup de courriels, merci à tous. Party de fête pour le souper.  Il fait de plus en plus chaud. 24 degrés. Toujours autour de 15 noeuds de vent pour une vitesse de 6 noeuds, c'est excellent. Moteur en fin de journée pour recharger les batteries. Est-ce la radioamateur qui consomme autant ?

Jour 8: Dimanche 10 juillet: Une petite demi-heure de moteur avant de parler au Réseau du capitaine. Vent autour de 12 noeuds. Vitesse lente 4.5 noeuds. Peu de courant pour nous aider. Beau soleil depuis 4 jours. Réparation du lien du bimini que nous avions déchiré lors de la première nuit en mer.

Jour 9: Lundi 11 juillet. Le vent est stable autour de 12 noeuds au travers. La vitesse diminue toujours 3.5 noeuds. Nous mangeons bien et tout se passe bien. Nous croisons un cargo vers 22h30. La génétrrice semble définitivement défectueuse.

Jour 10: Mardi 12 juillet. Vent de 10 noeuds. Vitesse de 6 noeuds. Nous revoici dans le Gulf stream ! Nous faisons des esquisses pour le dessin que nous ferons au port de Horta. Nous sommes à 350 miles de Florès.

Jour 11: Mercredi 13 juillet: Nous partons le moteur durant la nuit (2 heures) car vent très faible. Le vent revient vers 15h autour de 15 noeuds. Petite soirée vidéo James Bond pour les gars. Transfert de diesel dans la day tank. Démarre le moteur à 21h30.

Jour 12: Jeudi 14 juillet. Le vent tombe encore avec la nuit. Nous ferons du moteur durant la nuit car pas de vent. Vent assez faible de jour. À 21h30 on repart le moteur pour longtemps.

Jour 13: Vendredi 15 juillet:  Moteur toute la nuit et toute la journée. Magnifique pleine lune. Dans cette dernière journée, nous voyons de nombreux dauphins. Nous arrivons à Porto Das Lajès sur l'Ile de Florès (Açores) à 14h heure locale. 

Robert et Lucie du voilier Mélodie nous accueillent avec Jean-Yves et Claudine (des Français qui résident aux Açores durant l'été). Nous sommes contents d'être arrivés. François éprouve le mal de terre lorsqu'il pose pieds sur le quai. Nous sommes trop habitués d'être sur l'eau ! Il fait beau et chaud, 28 degrés.

L'ile est verte et nous avons hâte de la visiter. Pour l'instant, un peu de repos...et voici le douanier qui arrive pour les formalités du pays.

La suite... Ile de Florès - 15 au 21 juillet 2011 

 

 

.