Umialtak
Les aventures d'une famille en voilier
   Home            La naissance du projet
La naissance du projet
 

Pendant l'été 2007, nous discutons d’un éventuel projet à réaliser en famille et à moyen terme. Un projet qui nous ferait quitter le métro-boulot-dodo pour quelques mois ou un projet mémorable à faire en famille. Plusieurs idées sont émises : le tour de l’Australie ou de la Nouvelle-Zélande en véhicule récréatif, traverser le Canada en voiture (en profiter pour skier dans les Rocheuses) et revenir par les États-Unis, aller à Walt Disney, faire un voyage de quelques semaines en Europe, partir sur un  voilier.
 
Sûrement à cause de leur expérience de voile durant l’été, les enfants votent pour la dernière option. François leur parle de la V'limeuse, ce voilier qui a fait le tour du monde pendant plus de 7 ans avec une famille à son bord (F.-Xavier deviendra fan de Damien de Pas). 
 

Le projet du départ en voilier est retenu à l’unanimité. Les parents sortent la calculatrice et évaluent cette option avec un peu plus de sérieux. Nos emplois nous permettent d’envisager un congé à traitement différé. Il faut aussi prévoir en fonction des années scolaires des enfants. Alors pourquoi pas? C’est très excitant et tout le monde est emballé par le projet.

 
De façon réaliste, nous visons un départ à l’été 2011. Il est bien évident que ce projet ne se fera pas avec Port’eau. Nous prévoyons donc acheter le voilier pour l’été 2010, question de naviguer un été autour des Iles avant le grand départ. Dès son retour au Cégep, François fait sa demande de congé à traitement différé. Il faudra se serrer la ceinture, les revenus étant diminués.

 
Pendant l’automne, nous allons rêver au salon nautique de Toronto en visitant des voiliers grands et …neufs. Nous y rencontrerons aussi Carole et Roger qui nous donnent de bons conseils pour mieux aiguiller nos recherches. François préfère regarder du côté du neuf même si l’usagé offre de nombreuses possibilités. Nous discutons du nombre de cabines requises. Considérant que nous partirons avec un adolescent et un préadolescent (14 ans et 11 ans au moment du départ) il nous appert essentiel d’opter pour trois cabines! Nos voiliers préférés sont le Catalina 38 et le Bavaria 38. Cette visite nous éclaire aussi sur les sommes en jeu !
 

Quelques semaines plus tard, nous suivrons une formation avec Guy et Claire du voilier Baltazar qui s’intitule « Partir et vivre sur l’eau ». En plus de rencontrer des personnes intéressantes qui partagent ce même rêve, cela nous permettra de déterminer le genre de voilier qui nous convient pour vivre notre aventure et de voir certains aspects de l’envers de la médaille. Un tel projet ne se résume pas seulement à des images de voilier solidement ancré dans de belles petites baies paradisiaques. Il y a des volets moins agréables. Avec une bonne préparation, ça permet de les atténuer quelque peu et d'éviter que le rêve ne tourne au cauchemar. Lors de cette journée qui a lieu à Saint-Paul-de-l’Ile-aux-noix, sans y porter attention, on entend parler d’un voilier à vendre. Le projet de la famille qui devait partir a été annulé pour des raisons personnelles.
 

Toujours à l’automne, nous en profitons pour faire de nombreuses lectures,                                                       
lire des récits d’expériences semblables, réfléchir à un itinéraire réaliste pour un départ d’un an.                                        Photo Catherine Gacia 
Josiane fait sa demande auprès de son employeur pour un congé à traitement différé qui sera accepté et débutera en juillet 2008 pour une durée de quatre ans.