Umialtak
Les aventures d'une famille en voilier
   Home            Iles Vierges Britanniques

LES ILES VIERGES BRITANNIQUES

...suite de notre arrivée à Spanish Harbour - Virgin Gorda - BVI

Nous ne resterons pas longtemps ici car ça roule beaucoup. En plus de la houle, plusieurs bateaux passent et font de la vague.

Les formalités, quoique longues, se font bien et le personnel est agréable. 


Nous allons faire quelques courses à l’épicerie. Les prix sont démentiels. 6,75 US$ pour un sac de Natchos, 8,99 US$ pour un jus Tropicana, 7 US$ le litre de lait !... L’alimentation est certainement le poste budgétaire le plus élevé dans notre budget.

Nous retournons sur Umialtak, prenons une bouchée et levons de nouveau l’ancre. Tout l’équipage est fatigué de la nuit passée en mer. 

Nous nous dirigeons vers Savannah Bay à 2.3 miles. C’est, semble-t-il, un mouillage hors de la zone des bateaux de location. Nous devons passer derrière une barrière de corail pour accéder à une toute petite baie. L’entrée est délicate.

Pour nous assurer de ne pas toucher le fond, FX monte dans le mât aux premières barres de flèche et confirme ce que François voit sur le lecteur de cartes.

Nous mouillons au fond de Pond Bay. Nous sommes en face d’une plage déserte. L’eau est limpide.


François, Charlot et Josiane plongent aussitôt pour aller voir la tenue de l’ancre. Le fond est couvert d’un magnifique sable blanc et l’eau est translucide. 

Nous sommes extrêmement étonnés de voir que Doris est sous la coque et nettoie le bateau ! Elle a parcouru plus de 85 miles cachée dans le trou du cockpit !

Nous apercevons une belle tortue tout près de l’ancre. Nous nageons vers le récif situé derrière le bateau. Nous apercevons quelques poissons, un petit requin de sable (un peu plus d’un mètre), une belle raie et une grosse étoile de mer (40 cm de diamètre). Nous revenons au bateau. Nous retournerons plus loin avec l’annexe demain. Nous sommes seuls dans la baie.


FX a trouvé un réseau Internet en utilisant l’antenne et le vieil ordinateur. Nous pouvons ainsi prendre nos courriels et répondre. Le signal est très faible et les coupures sont fréquentes, il est donc impossible de mettre le site Internet à jour.

François prépare le souper tandis que Josiane étudie la planification des visites aux Iles Vierges.

Souper, un peu de lecture et dodo à 20h pour François qui est crevé. À 21h30 ce sera au tour du reste de l’équipage.

Vendredi 11 mai

François se lève tôt et en profite pour écrire les textes pour le site. Il fait beau et la pluie annoncée n’est pas là. Tant mieux !

Nous passons la journée à Pond Bay question de relaxer. Doris est toujours sous la coque.


Assez tôt le matin, Josiane et François prennent les kayaks pour aller découvrir les environs. Ils marchent sur la plage déserte, le sable est magnifique.

Un voilier de charter entre dans le mouillage et s’approche de notre voilier. Il tente de s’ancrer à plusieurs reprises mais sans succès. Il change de place et il fait plusieurs tentatives infructueuses. Josiane et François l’observe de la plage.

Il finira par quitter. Au retour au bateau, FX nous informe que notre orin (la bouée orange fluo qui indique où est notre ancre) n’est plus là. *&?%$!

Le &*%$!@ de bateau de charter a probablement frappé l’orin et coupé le cordage. FX retrouve le cordage et les manilles dans le fond près de l’ancre. 

François adore les %?$@!* de bateau de charter...

François et FX recherchent la bouée d’orin mais sans succès.

Les gars s’amusent à leur tour avec les kayaks, ils surfent la vague près du bord et font quelques cabrioles...



En après-midi, Josiane, CA et François vont à la découverte des récifs de corail avoisinants. Celui près de la plage est le plus beau, nous y retrouvons des poissons en assez grande quantité ainsi que du corail en santé.


Le récif le plus éloigné est complètement mort. La vagues frappent et le corail est brisé. Charlot prend de l'expérience comme skipper de l'annexe.

Nous revenons au bateau pour un petite sieste.

Nous passons une soirée calme au bateau, nous sommes seuls dans le mouillage. Les gars écoutent un film.

Samedi 12 mai

Nous levons l’ancre à 7h20 pour nous diriger vers The Baths. Nous hissons le génois pour aller un peu plus vite car nous souhaitons être là tôt. Il y a seulement des moorings et il est interdit de jeter l’ancre car c’est un parc naturel.

À notre arrivée, il reste encore plusieurs bouées disponibles. Nous choisissons la plus près du bord pour ne pas être obligés de descendre l’annexe.

Nous nageons jusqu’au bord. FX plonge et remonte en surface avec une caméra photos identique à la nôtre. Elle a été perdue par quelqu’un...mais qui ? Et quand ?

La batterie est déchargée. Notre petit Olympus qui va sous l’eau en arrachait dernièrement, cette découverte est bienvenue ! C'est le même modèle que la nôtre !


Nous longeons les roches et entrons dans de petites piscines entre celles-ci. L’environnement est magnifique. Il y a plusieurs poissons et de belles parois couvertes de corail et de végétation. Ça valait vraiment le déplacement.


Nous revenons sur Umialtak après une heure d’apnée et relevons l’ancre en direction de Mosquitos Island au nord de l’ile de Virgin Gorda. 

Nous hissons toute la toile. Le bateau file à plus de 7,5 noeuds, vent de travers. En moins de 1h30, nous arrivons à notre destination.

En regardant le livre des Iles Vierges, nous changeons nos plans et nous optons pour Leverick Bay, une petit resort et une marina qui possède des moorings à 25 US$ par jour. Comme le mooring inclut un sac de glace, 200 gallons d’eau, l’accès à la piscine et aux douches, l’équipage vote unanimement pour cette option. 


Nous accrochons Umialtak sur une bouée et sautons dans l’annexe pour nous faire confirmer ce que notre guide nous raconte. L’information est exacte, nous restons.

Doris est encore sous la coque ! Pourtant, le bateau était bien gité et elle a réussi à ne pas glisser sous le bateau.

Dîner au bateau et un peu de travail scolaire pour les garçons avant d’aller à la piscine. François utilise le réseau Internet pour mettre le site à jour.

Demain nous ferons le plein d'eau avant de poursuivre notre visite des Iles vierges Britanniques.

Dimanche 13 mai

Bonne fête des mères ! 

Au lever, Josiane a droit à un petit déjeuner complet préparé par ses garçons.

En avant-midi, nous profitons de la piscine et d’Internet. Josiane fait un peu de lavage.


Nous venons prendre une bouchée au bateau et retournons pour une dernière visite à la piscine et pour prendre nos douches à l’eau chaude.

À 15h, nous quittons le mooring pour aller faire le plein d’eau et chercher notre sac de glace gratuit. En arrivant au quai, FX lance l’amarre à une jolie blonde qui décide de la bloquer tout de suite sur un taquet... Erreur car nous avançons encore ! Le capitaine doit faire arrière toute pour éviter que l’avant du bateau ne percute violemment le quai.

Le capitaine n’est pas de bonne humeur car nous avions déjà mentionné de ne pas remettre nos amarres à d’autres mais de plutôt sauter sur le quai et s’assurer nous-même d’attacher le bateau au bon moment. 

Après le plein, nous nous dirigeons vers Mosquito Island au Drake’s anchorage. Comme nous sortons de la douche personne ne souhaite aller plonger sur le récif de corail.

Nous préparons le souper et écoutons la Grande séduction, un excellent film québécois.

Lundi 14 mai

Nous levons l’ancre à 9h et reprenons le chenal d’accès à la baie. Nous sortons toute la toile.

Après quelques minutes de belle navigation, nous décidons de faire une séance photos d’Umialtak sous voile. Les occasions sont rares. Nous dernière expérience date des Iles  de Mingan. Ici, le plan d’eau est idéal car nous sommes protégés de la houle et nous pouvons mettre l’annexe à l’eau sans danger. Umialtak est ébloui par les flashs !




Nous entrons à Trellis Bay mais il n’y a que des moorings et aucune place pour jeter l’ancre. Nous changeons nos plans et continuons jusqu’au nord de Tortola à Brewer’s Bay. Le guide nautique mentionne que les bateaux de location (charter) y sont interdits. Voilà une bonne raison d’y aller !


À notre arrivée, il n’y a qu’un bateau au mouillage. Nous jetons l’ancre près de lui car il y a un récif de corail de chaque côté. Il fait chaud et immédiatement après les manoeuvres, nous plongeons pour découvrir les fonds marins. Le corail est abîmé d’un côté mais assez beau de l’autre. 

FX nous prépare une bonne pizza maison. Juste comme nous passons à table, nous entendons un léger cognement sur la coque. Nous allons voir. C’est notre voisin de mouillage qui vient nous parler. C’est un Français de plus de 60 ans qui navigue seul depuis 2 ans. Il est venu avec son annexe sans moteur, c’est pourquoi nous ne l’avons pas entendu arriver.

Il souhaite nous indiquer une belle randonnée pédestre à faire. Nous discutons quelques minutes mais nous pensons toujours à notre bonne pizza...qui refroidit.

Nous l’inviterions à souper mais la pizza est trop petite pour 5. Il nous quitte après quelques minutes en nous indiquant une jolie randonnée à faire. Nous le remercions mais nous nous trouvons un peu cheap de ne pas l’avoir invité. Le timing n’était tout simplement pas bon.

Josiane fait du ménage dans les livres des jeunes. Charles-Antoine  et FX posent avec tout ceux qu’ils ont lus...


La fête de la lecture et du livre jeunesse vous connaissez ???

Mardi 15 mai

Les manoeuvres de départ s'enclenchent à 9h30. Nous filons vers Great Harbour sur l’ile de Jost Van Dyke à moins de 6 miles. Nous n’utilisons que le moteur au début car le vent est absent. Un peu avant Sandy Beach, nous hissons le génois pour plus de vitesse.

À 10h50, nous attachons Umialtak à un mooring derrière Sueno, le catamaran de nos amis québécois. Josiane a suivi ses cours de météo avec Nathalie et ils sont membres du Réseau du capitaine.

Nous allons les voir pour discuter un peu et connaître leurs plans et ceux des différents équipages français qui les accompagnent. Nous allons faire la découverte des lieux pour s’apercevoir que ce n’est pas ici que nous ferons de l’avitaillement.


Nous dînons au Foxy’s, un beach bar réputé de Jost Van Dyke.

Charlot passe l’après-midi à jouer avec ses nouveaux copains québécois et français. Ils s’amusent sur la plage et dans l’eau.

François termine son montage vidéo de la Dominique, les Saintes et la Guadeloupe. À 17h, il descend à terre pour le mettre en ligne.

Nous prenons un apéro chez Foxy’s avec deux équipages français que nous avions croisés à Dakar et au Cap-Vert. Ils sont très sympathiques.

Un Pot luck supper s’organise pour la soirée. Chaque famille apporte un plat et nous partageons. Rendez-vous à 19h30 sur la plage.


Nous passons la soirée à discuter devant le poste de police. Les enfants (14) s’amusent comme des petits fous et, comme nous, ne voient pas le temps passer. Les jeunes français donnent un surnom à FX, ils l’appellent le deux mètres !

À 1h du matin, nous quittons la plage pour revenir au bateau. Une belle soirée.

Mercredi 16 mai

Lever tardif. François rédige les textes des derniers jours et met le site en ligne.

À 10h40, nous quittons Great Harbour pour nous rendre du côté de Green Cay à Little Jost Van Dyke. Nous traversons un grain. À 11h40, nous sommes ancrés.

Les enfants des quatre bateaux se retrouvent sur l’ile pour jouer et faire du cerf-volant. 


Un gros grain arrive mais les enfants s’amusent quand même mais reviennent trempés.

Par la suite, les jeunes vont jouer sur le catamaran Suenô à des jeux de société.

La soirée est venteuse mais notre ancrage est solide.

Jeudi 17 mai

À 9h30, nous quittons Green Cays pour nous rendre à Soper’s Hole sur l’Ile de Tortola. À 11h, nous sommes installés sur un mooring. 

Après vérifications auprès des douanes, nous devons quitter le territoire des Iles Vierges Britanniques 24 heures après avoir fait les formalités de sortie. Nous devons donc changer nos plans car nous voulions passer 2 jours à Norman Island.

Après une très brève réflexion, nous décidons de faire les formalités et de quitter Norman Island demain en avant-midi. Nous faisons donc quelques courses à l’épicerie et quelques achats dans les boutiques.

À 13h20, nous quittons le mooring pour nous diriger vers The Bight à Norman Island. 

Nous sommes nez dans le vent et le courant est très fort et nous avançons à moteur à  seulement 2.5 noeuds ! Nous décidons de dérouler le génois et de tirer des bords.

À 15h20, nous sommes de nouveau attachés sur un mooring, cette fois-ci à The Bight.

Nous sortons immédiatement le matériel d’apnée et sautons dans l’annexe pour aller plonger à The Caves. Nous entrons dans des cavernes en bordures de mer, c’est impressionnant. 


Il y a plusieurs poissons et certains sont pas gênés. Nous apercevons même deux lionfishs. Ils ne devraient pas se retrouver dans les Caraïbes car ils viennent du Pacifique. Ils sont vénéneux et ils mangent les jeunes poissons.


Nous apercevons un magnifique poisson lime. C'est probablement le dernier avant longtemps !























Nous revenons au bateau. Suenô arrive quelques minutes plus tard. Nous proposons aux équipages des quatre bateaux amis de venir à une soirée cinéma sur Umialtak. 


Les adultes se retrouvent sur le catamaran L’essentiel. Nous passons une soirée agréable.

La suite... Iles Vierges Américaines