Umialtak
Les aventures d'une famille en voilier
   Home            Ile de Sao Miguel 21 au 23 août

ILE DE SAO MIGUEL (SUITE) - DU 21 AU 23 AOÛT

  


Dimanche 21 août


Journée calme au bateau. Ramassage et ménage du voilier. François et FX resserrent le pataras (câble qui tient le mât à l’arrière du bateau) car nous le trouvions un peu mou.


François nettoie le pont et la coque. Lecture. Nous préparons le bateau pour le départ prévu demain matin. 


Après consultation de la météo en soirée, nous décidons de remettre le départ à mardi matin. Petit match de 500 avant de se coucher. Victoire à l’arrachée des enfants suite à une erreur de Josiane !


Lundi 22 août


Journée assez relaxe. Josiane décide de faire un peu de lavage à la marina. Petite visite au marché public. 


Nous allons aussi faire un tour chez un marchand de vélos. Nous y trouvons des câbles à freins et des chaînes en acier inox. Nous pourrons donc faire de petites mises au point sur les vélos pliants qui souffrent énormément de l’air salin.


François se rend à l’administration de la marina pour payer les frais de quai et rencontrer les autorités (immigration et policia).


Nous retournons pour la dernière fois au Parque Atlantico (le gros centre d’achats). Nous soupons là-bas (un souper brésilien pour les gars) et revenons au bateau.


Sur la photo: Ananas de Sao Miguel, oranges des Açores et petits gâteau Vila Do Campo dont FX raffole. Il faut l'arrêter car c'est 10 euros la boîte de 12 et il pourrait vider une boîte à lui seul comme dessert !








Mardi 23 août


Lever à 5h45. Déjeuner et préparatifs finaux. À 7h, nous quittons le quai...sauf FX ! 

En effet, l’amirale donne un ordre contradictoire au capitaine et le pauvre FX se voit incapable de sauter sur le bateau...


François qui avait réussi la manoeuvre à la perfection mais doit maintenant accoster à un autre ponton pour embarquer le jeune matelot... Tout se déroule bien et nous quittons finalement la marina. Le capitaine aura une petite discussion avec l’amirale en temps opportun...


Le vent est faible au départ mais forcit aux 15 noeuds annoncés. La mer est parfaite. Une petite vague de deux pieds, un vent au portant (sur le 3/4 arrière) et un soleil radieux. FX se permet même de lire Dingo (la suite de la V’limeuse avec les aventures de Damien en course).


Vers 11h45, nous sortons le dîner et nous attablons à la table du cockpit.  Juste au moment où tout le monde déguste son sandwich...les lignes se déroulent ! 


Une prise ! Non ! Deux prises ! FX s ‘occupe de la ligne bâbord et François de la ligne tribord. Josiane est dans tous ses états...Un poisson...un poisson ! Elle attrape la caméra vidéo et filme. Elle crie...c’est une dorade !...une dorade coryphène ! (mahi mahi) Nous les voyons sauter hors de l’eau à 150 pieds à l’arrière du bateau... Chacun tente de ramener son poisson au bateau. 


Pendant ce temps, Charlot fait le ménage du cockpit pour nous permettre d’accueillir le poisson...il ramasse le lunch, plie la table, prépare les gants. Josiane saisit le bac transparent pour mettre le poisson dedans afin d’éviter que le sang et les écailles du poisson se retrouvent partout.


Le poisson de la ligne de FX se détache à une vingtaine de pieds du bateau. François continue de ramener le sien. Tout se passe bien même si c’est le moulinet attaché avec des tieraps. FX enfile les gants pour le saisir sur le côté du bateau et le déposer dans le bac de plastique. Mission accomplie ! Un vrai travail d’équipe.


Charlot est assez fier de la prise. Lui qui rêvait à la pêche depuis le départ, il peut maintenant dire que nous avons sorti quelque chose.





































Une des particularités de la dorade est qu’elle change de couleur lorsqu’elle meurt. Lorsqu’elle  sort de l’eau est est bleue, verte et jaune et devient plus grisâtre une fois morte. Nous lui envoyons un peu de vodka dans les ouïes pour l’aider à s’endormir et abréger ses souffrances. 


Elle mesure 22 pouces et pèse 4 lbs. Une belle petite dorade. Un excellent spécimen pour notre baptême. François réussit à faire 2 gros filets. Trente minutes suivant sa sortie de l’eau et après un bref séjour dans la poêle, elle se retrouve dans nos assiettes. Difficile d’avoir plus frais ! La chair est délicieuse.


Notre première prise et sûrement pas la dernière. Plus nous irons au sud, plus les chances seront grandes de sortir du gros poisson. 

Charles-Antoine rêve d’un poisson voilier (Sailfish). François a un peu moins hâte d’avoir à le sortir de l’eau...


Vers le milieu de l’après-midi, le vent tourne directement sur l’arrière ce qui est un peu moins agréable. Nous accostons à Vila Do Porto, Ile de Santa Maria à 17h40. Josiane fait l’immigration mais la marina est fermée depuis 17 heures. Nous reviendrons demain matin.





















Les gars sécurisent le voilier et ramassent les choses qui traînent dehors. Souper avec les sandwichs que nous n’avons pas mangées ce midi. Nous avons le wi-fi au bateau ! Mise à jour du site. Lecture. Dodo.


Suite Ile de Santa Maria 24 au 28 août