Umialtak
Les aventures d'une famille en voilier
   Home            Bermudes

BERMUDES

Mardi 29 mai

Encore un beau soleil ce matin. François rédige les textes pour la traversée Iles Vierges-Bermudes.

À 10h30, Josiane et François vont à terre pour faire la visite guidée de la ville de St-Georges qui débute à 10h30. En arrivant à l'information touristique, le préposé nous informe que le groupe est parti il y a longtemps... 

Josiane lui répond en anglais: Mais il est seulement 10h25 ! 

Le préposé lui répond: Mais non madame, il est 11h25, regardez l'horloge sur l'église !

Les Bermudes sont à l'heure des Maritimes, comme aux Iles-de-la-Madeleine... Nous en profitons pour flâner dans St-Georges et dînons en amoureux au bord de l'eau.

Nous revenons au bateau pour se préparer à aller à la plage de Tobacco Bay de l'autre côté de l'ile. 

C'est une petite marche et nous y arrivons en quelques minutes. Josiane a convaincu Charlot de venir en lui disant qu'après la baignade dans la mer, il pourrait prendre sa douche. 


En arrivant, CA fait l'inspection des lieux et découvre qu'il n'y a pas de douche ! CA refuse alors de se baigner et devient...très agréable ! 

Nous effectuons une belle baignade rafraichissante. Nous admirons le magnifique bord de mer avec ses rochers volcaniques. 



Retour au bateau en passant par Ordnance Island.


Si c'était toujours comme cela entre les deux frères, nous ne rêverions pas parfois à la deuxième photo ! (C'est une farce !?)

Souper au bateau.

Mercredi 30 mai

Aujourd’hui, nous visitons les Bermudes. Hier, nous avions acheté nos billets de transport pour prendre l’autobus et le traversier. 30 US$ pour 15 billets. 

À 7h15, tout l’équipage est debout. Nous prenons le petit-déjeuner et nous quittons en annexe vers le quai. Nous marchons jusqu’à l’arrêt d’autobus pour nous rendre à Hamilton. Le transport public est très efficace aux Bermudes, autant pour les autobus que pour les traversiers. Ici, chaque famille ne peut pas avoir plus d'une voiture.


Nous allons faire une petite visite au City Hall & Arts Centre. Le bâtiment est très beau avec une magnifique sculpture de bronze à l’extérieur. François songe à faire réaliser une telle oeuvre pour illustrer l’importance de la lecture en lien avec la Fête de la lecture et du livre jeunesse. Une idée à mûrir et un partenaire financier à trouver...

Ici, l'accès au musée est gratuit. Une excellente idée pour la démocratisation de la culture.






















La ville offre de nombreuses possibilités de dépenser...et nous en profitons. Les garçons ont besoin de shorts et t-shirts, cela fera des souvenirs utiles.

Nous visitons le Par-la-ville Park tout près de la bibliothèque municipale. François y découvre un autre projet potentiel pour la Fête du livre avec un conte illustré sur des panneaux.

 

Nous nous rendons par la suite au traversier mais celui de 10h30 a connu un problème et nous devons attendre celui de 11h30. Nous en profitons pour aller faire les boutiques à nouveau. 

Nous revenons au traversier et nous embarquons pour le Royal Naval Dockyard. Une petite navigation de 20 minutes. Nous sommes sur un gros catamaran à moteur et nous apercevons de magnifiques villas en bordure de mer. 


François qui n’avait pas encore trouvé d’endroit potentiel à son goût dans les Antilles pour une résidence secondaire est vraiment charmé par les Bermudes. C’est beau, c’est propre, les gens sont sympathiques et la météo est super. Encore une idée de fou ?


En arrivant, nous allons dîner au Frog and Onion Restaurant and Pub. C’est un resto de style pub anglais dans un magnifique bâtiment historique. Nous sortons de là rassasiés. 

Nous traversons la rue pour aller découvrir le National Museum of Bermuda et le Commissioner’s House


C’est un site historique restauré en bordure de mer. Nous visitons l'exposition. La vue est incroyable avec une eau turquoise et un ciel bleu. Nous y rencontrons même Neptune, le dieu de la mer. 


Ce lieu abrite aussi le Dolphin Quest, une attraction où l’on se baigne avec les dauphins. Charlot aurait bien aimé y aller mais à 310 US$ par personne pour 40 minutes, c’est un peu cher... Nous les apprécions beaucoup plus lorsqu'ils sont libres et sautent à l'étrave d'Umialtak.


Nous regardons les dauphins s’amuser avec certains participants et CA est bien content d’avoir vu les dauphins et pas trop déçu de ne pas être aller à l’eau.

Nous continuons la visite des lieux et des boutiques avec l’achat de plusieurs souvenirs.

À 17h30, nous embarquons sur le ferry qui nous mènera à St-Georges. Après 45 minutes de bateau, nous arrivons au quai tout juste à côté d’Umialtak. Celui-ci nous attend impatiemment. Lorsque nous allons en visite et laissons le bateau, nous avons toujours une pensée pour lui.


Petite visite à l’épicerie et préparation du souper. Baguette et fromages au menu.

À 21h, nous sommes tous couchés sauf FX qui navigue sur le Net et discute avec ses amis sur Facebook.

Jeudi 31 mai

François étudie les cartes météo mais il n’y a pas de fenêtre de départ à court terme. L’Atlantique nord est très venteux avec des zones à plus de 40 noeuds. À chaque jour, nous étudions les cartes pour connaitre la situation et déterminer la date de notre départ vers la Nouvelle-Écosse. Pour l'instant, aucune fenêtre avant 7 jours. 

Aujourd’hui, les travaux scolaires sont au programme. Il fait encore beau mais le vent s'est levé. C'est la tempête tropicale Beryl qui approche.

En p.m., FX et François se rendent à terre pour voir le voilier canadien Sedna IV présentement en escale ici. Nous retrouvons donc le bateau que nous avons visité lorsque FX avait 3 ou 4 ans. Il est maintenant repeint en bleu. Le Sedna IV vogue à travers le monde pour faire état du réchauffement de la planète et mettre en images les impacts de l’Homme sur l’environnement marin.

Il y a peu de monde à bord et tous sont occupés. Nous reviendrons. Retour au bateau et préparation du souper. 

En soirée, nous écoutons le film québécois La peur de l’eau. Celui-ci a été tourné aux Iles-de-la-Madeleine et nous avions été approchés pour que certaines scènes du film se déroulent à la maison et avec Umialtak.

Le film est bon, sans plus, mais les paysages magnifiques nous font rêver à notre retour aux Iles.

Vendredi 1er juin

Pas vraiment de plan pour la journée à l’exception des travaux scolaires pour les garçons. En avant-midi, nous recevons la visite d’un couple de français qui se dirige aussi vers la Nouvelle-Écosse. Ils aimeraient bien que nous discutions des endroits à voir ainsi que des particularités de la navigation dans le fleuve St-Laurent. Ils nous invitent à aller prendre un verre sur leur catamaran demain soir.

Compte tenu que nous séjournerons encore près d’une semaine ici, nous décidons de sortir le moteur de l’annexe des coffres et de l’installer sur Mini-Umi. FX est heureux de ne plus avoir à ramer jusqu’au quai des annexes.

François et FX se rendent en ville faire quelques brassées de lavage. Il y a une laverie tout près du bateau. Notre budget lavage aura été passablement plus élevé que ce que nous avions planifié mais il faut bien avoir des vêtements propres.


En après-midi, Josiane, CA et FX vont à terre pour voir le Sedna IV et faire quelques courses à l’épicerie. Ils discutent avec la capitaine quelques minutes pour apprendre que le Sedna partira bientôt en compagnie d’un voilier école pour aller à la découverte d’un continent de plastique dans l’Atlantique. Jean Lemire, le chargé de mission, arrivera demain par avion. 

Pendant ce temps, François finalise le dossier des assurances de notre nouveau véhicule. Ça fait toujours bizarre de parler à un agent via Skype en lui disant que l’on est aux Bermudes... 

Souper, soirée de lecture et dodo.

Samedi 2 juin

Il fait encore très beau ce matin. St-Georges est très paisible et nous dormons bien. 

François réalise la liste des tâches à faire avant le remisage d'Umialtak. Nous en aurons pour plusieurs jours suite à notre arrivée aux Iles. 

Les gars en profite pour travailler leurs études avec Josiane pendant que François frotte la coque au vinaigre afin d'enlever le sel accumulé. 

Vers 17h30, nous sautons dans l'annexe pour aller au 5 à 7 sur Kéa, le catamaran de nos nouveaux amis français qui se dirigent vers le Québec.

Dominique et Dominique nous reçoivent très bien et nous discutons longuement du Québec, des attraits à visiter et des gens accueillants. Une belle soirée.

Retour au bateau avec les lampes frontales.

Dimanche 3 juin

Au lever, François travaille un itinéraire possible pour Kéa. Malheureusement, ils ne pourront passer dans le Richelieu car la largeur minimale est de 7 mètres et Kéa, un Outremer de 45 pieds, mesure 7,2 mètres de large !

François prépare donc deux itinéraires possibles pour le Fleuve St-Laurent. En fin d'avant-midi, Fx et François se rendent sur Kéa pour leur annoncer la mauvaise nouvelle et leur remettre les itinéraires.

Les garçons font des travaux scolaires tandis que Josiane et François ramassent dans le bateau.

Josiane, FX et François vont faire un petit tour à terre pour faire les boutiques et acheter quelques souvenirs. Arrêt à l'épicerie pour le souper.

De retour au bateau, François vérifie la météo à venir et trouve une potentielle fenêtre météo. Après vérification approfondie avec Josiane, nous décidons que nous partirons... demain matin à la première heure !!! La fenêtre est étroite et nous nous ferons secouer durant 24 heures mais cela semble réaliste.

Il faut donc préparer le départ très rapidement. Il faut faire vite car l'annexe est à l'eau, le bateau n'est pas prêt à partir, il faut aller à l'épicerie, faire les formalités de sortie...

FX et François prennent l'annexe pour aller informer l'équipage de Kéa de notre départ. Ils sont catastrophés ! 

Après la mauvaise nouvelle concernant la largeur des écluses de ce matin, voilà que nous partons sans eux ! Ils sont sans voix. Ils ont des invité à bord pour l'apéro et le capitaine d'un gros voilier de 70 pieds regarde François avec interrogations.

En fait, il nous croit fous ! Il nous dit que la météo annonce des vents de 30 noeuds pour mardi. Nous l'informons que nous savons tout cela mais c'est pour cette raison que nous voulons partir. Cette dépression nous apportera du vent de l'ouest et c'est ce que nous voulons. Par la suite, le vent tournera au nord pour plus d'une semaine et, sincèrement, nous ne voulons pas rester aussi longtemps. Nous saluons tout le monde en attendant de revoir Dominique et Dominique aux Iles-de-la-Madeleine.

De retour au bateau, c'est la course folle. FX et Ca s'occupent de l'annexe qu'ils installent sur le pont. Il faut remettre le gros moteur 15 HP dans les coffres arrière et préparer les amarres et défenses pour accoster aux douanes demain matin. Josiane s'affaire comme une abeille à l'intérieur. 

Nous skypons nos parents pour les informer de notre décision de dernière minute. Comme ils veulent être au quai pour notre arrivée, notre décision a un impact majeur sur leur horaire des prochains jours. Nous les avertissons aussi que nous traverserons une période venteuse...et que les gens s'interrogeront sur notre décision. 

Lorsque nous nous couchons, nous sommes presque prêts. Il ne reste qu'à faire quelques courses, cuire le repas du premier soir et faire les formalités. Nous prévoyons un départ vers 10h. 

Le sommeil est difficile à venir...le capitaine se demande si la décision de partir est la bonne... Quel sera l'état de la mer dans les forts vents que nous rencontrerons ? Est-ce raisonnable de partir avec l'annonce d'un coup de vent ? Umialtak nous donne confiance.

Nous vérifierons la météo une dernière fois demain matin. Aller, il fait dormir !

La suite.... Navigation Bermudes - Nouvelle-Écosse